Bilan e-commerce 2011 : 22% de croissance, mais les petits e-marchands dévissent

Selon l’étude présentée le 30 janvier par la Fevad (La Fédération du e-commerce et de la vente à distance) l’e-commerce ne connait pas la crise, les chiffres de 2011 :

  • 30,7 millions d’internautes français ont acheté en ligne, 11% de progression.
  • Les achats sur internet s’élèvent à 37,7 milliards d’euros, 22% de plus que 2010.
  • Le panier moyen baisse de 1% sur un an à 90 € contre  91€ en 2010, mais seulement 86€ pour les fêtes de Noël.

Autre fait marquant, le nombre de sites d’e-commerce a dépassé les 100 000 boutiques en ligne, 100 400 actifs recensés exactement, soit une progression de 23%.

L’e-commerce sur mobile : le m-commerce commence à séduire de plus en plus de français. Pour les sites internet concernés par l’étude, le chiffre d’affaire sur mobile représentent 3% des ventes en ligne pour Noël et 2% sur l’ensemble de l’année 2011.

Il convient cependant de relativiser ces chiffres avec une simple division, calculons le CA  moyen par site :

2011 : 37,7 Mds/100400 = 375 k€/an

2010 : 30,9 Mds/82400 = 375 k€/an

Et oui, le chiffre d’affaires moyen par site, lui n’a pas augmenté.

Le top 15 des sites de vente en ligne français :

Toujours selon la Fevad, sur 4 ans, les sites moyens et gros (de 100 à plus de 10 000 transactions/mois) ont multiplié par 3 le nombre de transactions. Donc, à périmètre constant (le chiffre d’affaires moyen n’ayant pas bougé), il faut malheureusement en conclure que les petits sites à moins de 100 transactions/mois ont devissés.

C’est une tendance importante, les internautes se déportent massivement vers les plus gros sites, les amazon, fnac, CDiscount, La Redoute, … poussés par des budgets publicitaires colossaux. Les petits sites doivent redoubler d’effort et d’ingéniosité pour se démarquer, se faire une place face aux gros, qui sont de plus en plus gros au détriment des petits.

Chez Creabilis, nous travaillons avec une poignée de marchands de taille moyenne, mais la plupart sont des petits : les fameux sites à moins de 100 commandes/mois. Pour ceux là, les temps sont difficiles, la crise est bien là, mais ils s’accrochent, se réinventent, et nous sommes tous les jours admiratifs devant leur énergie et de leur optimisme sans faille.

Source : http://www.fevad.com/espace-presse/37-7-milliards-d-euros-depenses-en-ligne-22-par-rapport-a-2010

JF

Be Sociable, Share!

Une réflexion au sujet de « Bilan e-commerce 2011 : 22% de croissance, mais les petits e-marchands dévissent »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>